• TERRIL EN LA DEMEURE

    TERRIL EN LA DEMEURE

     

    un texte à la recherche d'une musique

     

    TERRIL EN LA DEMEURE

    Y a-t-il terril en la demeure
    Quand t’as les pieds sur le charbon
    En attendant que sonne l’heure
    Du retour du mineur de fond

    Il revient à votre tanière
    Entre la brume et le houblon
    Les yeux trop collés de poussière
    S’entrouvrent devant ton corps rond

    Et quand il s’assied à sa place
    Il a pour tes enfants mignons
    De ces souvenirs de ducasse
    D’école trempés dans l’amidon

    Femme de mineur c’est pas de la tarte
    Pour adoucir toutes tes aigreurs
    Les idées noires tu les écartes
    À la cassonade et au beurre

    Aujourd’hui c’est le jour de fête
    Entre la wassingue et le tison
    Sa quinzaine devant tes mirettes
    Fait s’envoler le coup de bourdon

    Tu prends le pâté d’alouette
    Qu’il rapporte toujours du fond
    Cette tartine dans sa musette
    Fait le délice des polissons

    Il te raconte tous les griefs
    Qu’il a avec le chef-porion
    Un vrai connard qui s’appelle Jef
    Un drôle de salaud un démon

    Femme de mineur c’est pas la joie
    Pour adoucir cette grisaille
    Qui te gangrène bien des fois
    Plusieurs bistoules t’encanaillent

    Y a-t-il terril en la demeure
    Quand tu franchis ton paillasson
    Tu penses loin de ton mineur
    À tes racines près des chicons

    Y a-t-il terril en la demeure
    Quand t’as les pieds sur le charbon
    En attendant que sonne l’heure
    Du retour du mineur de fond

    Ton homme pense à son copain
    Qui est resté sur le carreau
    Son enterrement est pour demain
    Ils ont congé les galibots

    Il n’a pas eu de veine l’ami
    La mort était sous les gaillettes
    Il n’amuse plus la galerie
    De ses histoires de Cafougnette

    Femme de mineur c’est pas banal
    Pour adoucir toutes tes rancœurs
    Tu t’évades le long du canal
    Rêvant à une histoire de cœur

    En regardant son verre de bière
    Un peu livide devant sa mousse
    Ton mari pense au cimetière
    Et te communique sa frousse

    Avec sa mine de déterré
    Lentement il touche le fond
    Il a du gris dans les pensées
    Et des traces dans ses poumons

    T’as du grisou dans la cervelle
    Et ça ne tourne plus très rond
    En reprisant toutes ses flanelles
    Tu files du mauvais coton

    Femme de mineur tu as la rage
    Du linge bouillant dans le chaudron
    La silicose fait des ravages
    Aux alentours dans les corons

    Y a-t-il terril en la demeure
    Quand tu franchis ton paillasson
    Tu penses loin de ton mineur
    À tes racines près des chicons

    Bernard PICHARDIE
    texte déposé

    Copyright 5LV5Q6



    j’ai vécu jusqu’à 21 ans dans le Pas-de-Calais, à Sallaumines, à côté de Lens… 
    j’ai essayé d’imaginer la vie d’une famille à une époque que je n’ai pas connue

    ducasse : fête foraine 
    wassingue : serpillière
    chef-porion : responsable dans la fosse, sous les ordres de l’ingénieur
    bistoule : gnole ou rhum mis dans la tasse de café
    chicon : endive
    carreau : partie de la fosse qui se trouve en surface au jour
    galibot : jeune garçon employé dans les mines
    gaillette : bloc de charbon


    pour la suite :
    http://chantsongs2.eklablog.com/femme-de-mineur-a124778894

    « FEMME DE MINEURDUCASSE »

  • Commentaires

    1
    Samedi 20 Février 2016 à 14:45

    bonjour,

    c'est un beau texte ,tristesse,amour , peur ....

    bonne journée

      • Lundi 7 Mars 2016 à 10:33

        Merci
        à bientôt
        Bernard 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :